Catégories
Provence

Les traditions de Noël en Provence

C’est bientôt le départ des festivités de Noël, période symbole de partage, cadeaux, convivialité… la magie brille dans les yeux des enfants et des grands aussi ! Retrouvez ci-dessous les principales traditions de Noël en Provence. Si vous en connaissez d’autres, ne manquez pas de nous les soumettre en commentaires

La Sainte Barbe

Cette période commence avec la Ste Barbe.
Le 4 décembre on fait germer le blé ou les lentilles dans 3 coupelles (qui représentent la Ste Trinité) avec du coton humide. Il faut les arroser régulièrement pour que ces petites plantations prennent place sur la table de Noël le 24 décembre. On peut décorer les coupelles avec du ruban jaune et rouge aux couleurs de la Provence.
On trouve des petits sachets de blé en vente dans les commerces, boulangeries… souvent au bénéfice d’une association caritative, le moyen de faire une bonne action par la même occasion.

La tradition dit que si le blé germe bien on aura une bonne récolte, il est aussi symbole de bonheur tout au long de l’année. Plus le blé est vert et dru plus on aura de bonheur.

Quand lou blad vèn bèn, tout vèn bèn : quand le blé va, tout va !

Blé de la Ste Barbe © pfeifferv

La Sainte Luce

« A la Sainte Luce, les jours s’allongent d’un saut de puce« . Même si les jours ne s’allongent pas vraiment, il s’opère un décalage à cette période et les journées semblent donc s’allonger. On la célèbre le 13 décembre, elle est également appelée la fête des lumières. C’est le moment d’illuminer les balcons avec des guirlandes. A l’époque on mettait des bougies ou des lampions aux fenêtres par crainte d’avoir un hiver rigoureux et fêter le retour du soleil.

La crèche, les santons et le sapin

Ces petits personnages colorés en terre cuite prennent place dans la crèche et représentent la scène de la Nativité mais aussi les habitants du village provençal. Cette tradition trouve son origine de la crèche vivante du Moyen-Age.

La première crèche aurait été créée par un marseillais entre les années 1775 et 1800 et la première foire aux santons « Santoùn » se déroula en 1803 à Marseille. Petit à petit des moules ont été fabriqués pour reproduire ces figurines en série. C’est à cette période qu’est né le métier de maître santonnier.

On dépose la crèche au pied du sapin. Même si cette tradition s’est largement étendue en France, en Provence on avait l’habitude de mettre une boule de laurier tin avec des rubans de couleur en guise de sapin ou une branche de pin.

© Daylight Photo

Parmi les personnages célèbres en Provence, on retrouve :
– le tambourinaire
– Lou Ravi (coiffé d’un bonnet de nuit, c’est le « simple d’esprit » du village)
– le Pistachié (le grand valet)
– le Bohémien
– les « vieux »
– la lavandière
– la marchande de limaçons…etc

Le gros souper

Il a lieu après le « Cacho fiò » le soir du 24 décembre. La table doit être recouverte de 3 nappes blanches évoquant la trinité ainsi que 3 chandelles. On y dispose également les coupelles de blé germé.
Malgré son nom le gros souper doit se composer de plats maigres sans viande (artichauts, céleri, épinards, morue en raïto ou en brandade, escargots…), la tradition veut également que l’on dresse un couvert de plus appelé « la part du pauvre » au cas ou il y aurait un invité de dernière minute.  

Le « Cacho fiò » est une ancienne tradition qui consiste à faire brûler une bûche d’arbre fruitier assez grosse pour durer plusieurs jours, juste avant le gros souper. Il est de règle que le plus ancien de la famille « le papé » et le plus jeune « le caganis » font ensemble 3 fois le tour de la table avant de mettre la bûche dans la cheminée et de l’arroser 3 fois de vin chaud en chantant les paroles du cacho fiò

Morue en raïto © Alf photo

Les 13 desserts

Elle est la tradition la plus perpétrée de Noël. Pourquoi 13 ? Car elle représente Jésus et les 12 apôtres, ils sont servis après le gros souper avant la messe de minuit. 
Ils se composent de 4 mendiants aux couleurs des habits des ordres religieux : 
– figues : franciscains
– amandes : carmes
– raisins blancs : dominicains
– noix-noisettes : augustins
mais aussi de :
– dattes : symbole du christ
– nougat blanc
– nougat noir
– pompe à huile « pompa à l’òli » appelée également « gibassié », est une fougasse parfumée à la fleur d’oranger et à l’huile d’olive
– fruits frais ou confits : oranges, mandarines, pommes, poires, raisins…

Les 13 desserts © B. Piccoli

Le messe de minuit et la pastorale

Après le gros souper, il est de coutume d’assister à la messe de minuit où l’on entend les chants provençaux. La messe est souvent composée d’une crèche vivante et/ou d’une pastorale. La pastorale est une pièce parlée en provençal qui est la représentation de la Nativité. Elle s’accompagne de chants provençaux, de tambourinaires et de flûtes.


Même si Noël est une fête religieuse, les traditions sont devenues pour la plupart des gens des petits rituels indispensables à la magie et à l’ambiance de Noël. Et il faut bien se l’avouer, en cette période particulière nous en avons encore plus besoin !

Toute l’équipe vous souhaite de chaleureuses et merveilleuses fêtes de Noël… en Provence (ou non) !

– Sandie

8 réponses sur « Les traditions de Noël en Provence »

Très bel article qui rappelle tous les souvenirs d’enfance et qui éclaire aussi sur certaines traditions. Merci les websisters

Merci beaucoup pour cet article sur les traditions de Noël. Pourquoi pas en faire de même pour d’autres traditions provençales au fil de l’année? Les recettes sont vraiment les bienvenues !
Bonne fin d’année à votre équipe

Merci beaucoup pour votre commentaire. Toute l’équipe vous souhaite également de joyeuses fêtes de fin d’année.
En ce qui concerne les traditions provençales tout au long de l’année je suis preneuse de vos suggestions avec grand plaisir. Vous pouvez m’écrire à l’adresse suivante web@tourisme-ouestvar.com
A bientôt, Sandie.

bonjour,
merci pour ce rappel des traditions de noël
parmi les traditions il y a aussi les foires aux santons. en aurons nous cette année (à part Marseille)? si oui en avez vous la liste ?
cordialement

Bonjour,
Merci pour votre retour. Cette année étant particulière, beaucoup de foires aux santons ont été annulées. Cependant il y a une foire aux santons à Carqueiranne jusqu’au 22 décembre, avenue Jean Jaurès. Voici le lien pour accéder aux informations https://www.visitvar.fr/fr/fiche/foire-aux-santons-2816175/
Un peu plus loin à Aix En Provence une autre foire : https://www.aixenprovencetourism.com/fr/fiche/29161/ ainsi qu’à Aubagne : https://www.tourisme-paysdaubagne.fr/experiences-dici/arts-et-argile/marche-au-santon-et-a-la-ceramique/
Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *